24/07/2012

Iguana Chest Rock

Samedi 11 août 2012 dès 19h

Chest-Rock2012.jpg

 

  • Leaking Joy :

 

Leaking Joy est une formation Rock/Blues composée de 4 musiciens passionnés:

Philippe PAHAUT (batterie), Jacquy KOWALIK (basse), Laurent FREDERIC (guitare) et de Pierre COLLIN (chant/guitare).

Le trio initial créé en 2007 fut rejoint en 2010 par le second guitariste.

Le quatuor crée une synergie dont les racines s’inspirent d’un rock pur et mélodique aux accents blues.

La « set liste »éveillera votre intérêt grâce essentiellement à des compositions issues d’une collaboration aux influences multiples, mais également à des reprises flambantes de groupes rock légendaires et de bluesmen. Ces reprises sont personnalisées mais toujours dans le respect sacré de l’œuvre originale et de leurs prestigieux auteurs.

Leaking Joy est un groupe dont la vocation est avant tout de satisfaire le public et les organisateurs en proposant diverses facettes d’un univers musical spécifique.

  • Summer Slam :

Formé au courant de l’année 2007 alors que ses musiciens n’avaient pas tous quinze ans, le groupe a évolué au fil des compos et des concerts pour se forger un son accessible et original, qui met l’accent sur les mélodies et le dynamisme.

Au devant de SummerSlam, Elodie chante en alternant l’anglais et le f rançais : une volonté à l’image d’un des principaux crédo du groupe, de pas s’imposer de barrière, écrire à l’envie ! Dans le même ordre d’idée, ne cherchez pas à leur coller une étiquette stylistique trop précise : peu intéressé à l’idée de singer leurs groupes ou styles favori. Ces quatre passionnés préfèrent conjuguer leurs sensibilités pour mieux se surprendre et proposer un univers frais, coloré et diversifié.

Pour ces raisons et d’autres (mélodies accrocheuses, cohérence et attitude scéniques, et surtout un énorme plaisir-contagieux ?-à se retrouver sur scène), on ne s’ennuie pas pendant un concert de SummerSlam ! Et encore moins en 2011, grâce a la maturité engrangée par de nombreuses prestations (dont quelques unes à L’Entrepôt d’Arlon ainsi qu’au festival « Les Aralunaires ».

  • Virgil :

virgil est ce groupe liégeois qui explore un rock fragile, une pop musclée, et qui exalte ses influences anglo-saxonnes par des compositions accrocheuses.

Leur dernier EP "Take All Of Us" fait mouche : les organisateurs de concerts apprécient et propulsent le groupe sur les scènes de quelques gros évènements musicaux de l'été 2004, tels le Nandrin festival (main stage) ou les Francofolies de Spa (grande scène du Parc des 7h, avec le collectif Startin'Pop).

Les récents brillants support acts de pointures belges ou étrangères, Novastar, Girls In Hawaii, Superlux, Sioen ou Graham Coxon (ex-Blur guitarist), promettent à virgil une belle place dans le paysage musical belge à (très) court terme.

Fort de cet enthousiasme partagé, virgil a décidé de prendre le chemin des studios et espère bien conquérir définitivement la Belgique en annonçant la naissance de son premier album !

  • The WayDays :

Cravate blanche sur chemise noire, port de la fameuse veste blanche lors de grandes occasions, des instruments sortant d'un monde de noir et blanc, c'est ça qui différencie les Way/Days des autres groupes.

The Hives, c'est le groupe auquel on pense lors d'une de leurs prestations.

Pas étonnant, étant donné que le groupe de garage punk suédois est leur principale inspiration. Mais ils ne sont pas les seuls, il y a également The Subways, dont ils reprennent « Rock n Roll Queen », Foo Fighters et j'en passe.

Ces quatre garçons, Guillaume (Chant, Guitare), Maxime (Basse), Vincent (Batterie), Julien (Guitare), réunis sur les bancs de l'école, sont en évolution constante.

Moins d'un an après leur premier concert, on les sent beaucoup plus affirmés.

Des compositions plus variées qui mettent l'accent sur la mélodie et la tension dégagée par de nombreux accords bien assemblés et agités, une attitude scénique plus confiante, et une voix plus assurée à la Jan Paternoster sur « High on a Wire » (chanteur de Black Box Revelation).

Et parlons-en de leur attitude scénique !

Un batteur déchainé, des breaks donnant plus de surprise et d'intensité aux chansons, un chanteur n'hésitant pas à se fondre dans la foule, The Way/Days donne tout ce qu'il a en concert, et c'est ce qui fait leur force.

Ils recherchent essentiellement à prendre du plaisir en faisant la musique qu'ils aiment.

Leur cocktail rock n' roll, mélangeant énergie, second degré, émotions et détermination fait leur charme, notamment avec « Sandy », première chanson publiée via leur Myspace, qui sera rapidement suivie de « Killer Geek », "The girl who came from", "I don't know".

Mais les Way/Days ne s'arrêtent pas là, ils comptent bien enregistrer plus de leurs créations.

Dans le courant du mois de décembre ils se séparent de Jérome c'est ainsi que Julien a rejoint le groupe dans l'unique objectif de vous remuez encore plus.

  • Whatever :

" Une intro basse carbonisée, suivie d'un riff purement rock garage,ça me met dans tous mes états. Déployant une énergie constante avec ces cisèlements caractéristiques, le morceau s'envole tout seul et sans l'aide d'artifices inutiles." JoWell Well - Musiczine, à propos du morceau Gloomy Gathering. Concours PUREDEMO.

"Une passion, le mot est lancé. (...) Un travail et une volonté qui se ressentent dans la musique.
A découvrir sans modération." JM. Bodelet - Journal L'avenir.


Whatever est un groupe de garage rock issu du sud de la Belgique. Influencé par des groupes tels que The Strokes, The Velvet Underground ou Oasis, le trio compose sansrelâche du fond de leur garage poussiéreux pour vivre avant tout de bons moments rock n' roll sur scène à coups de grattes chaleureuses et de frappes intenses bourrées d’énergie.

Lauréat de la saison 5 de Puredemo et finaliste du concours Imagine, Whatever, avec un clip tout frais sorti et un premier album en route, est sur la rampe de lancement, pour espérer ne plus jamais atterir.

Enflammant les scènes de Wallonie depuis deux ans, ils ont partagé l'affiche avec des groupes comme Puggy, Suarez, Piano Club et Stromae à des évènements tel que le WEAD Festival ou le Wardin'Rock Festival, qui n'est autre que la plus grande scène de la province du Luxembourg.

En fait, Whatever, c'est bien plus que n'importe quoi.


P.A.F. : 5 €

Renseignement : 061/278698

info@centre-culturel-neufchateau.be

 

09:47 Écrit par administration | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.