20/02/2012

Cabaret Musique

Samedi 25 février 2012 à 20h

Affiche.jpg

 

8, c'est le symbole de l'infini.
8, c'est l'âge auquel Léa commence à s'y plonger.
Premiers contacts avec un piano, premières envies d'écrire, premières expériences de l'infinitude.
Un jour, un fil de mélodies se présente, Léa l’attrape et y accroche des mots.
Sensation d’absolu, découverte enivrante, déterminante.
Comme une évidence, elle s’engage en musique durant son enfance et son adolescence. Elle aime l’apprentissage de ce langage qu’elle parle de plus en plus couramment.
Au moment du grand aiguillage vers la vie d’adulte, elle entre au Conservatoire de Musique de Liège où elle obtient des diplômes de pédagogie, un 1er prix de piano et un 1er prix de piano d’accompagnement.
Mais ses diplômes en poche, Léa constate un manque. Face à la difficulté des études, elle a laissé ses amours d’enfant de côté et voilà qu’ils la rappellent avec force.
En 2006, elle les accueille à bras ouverts et se remet à écrire et composer. Un chemin où elle s'engage amoureusement avec force et sensibilité.
L'expérience de la vie lui fait découvrir les lumières insoupçonnées de l'existence et à partir de ce moment, elle choisit de partager ses chansons.
En novembre 2007, « Ca balance à Liège » la soutient pour l’enregistrement de sa première démo.
Depuis 2008, elle se produit sur scène, notamment en première partie de Milann et Laloy, BJ Scott, Marie-Anne Catry, Pascale Delagnes, Marie-Christine Maillard, Wendy Nazaré, Art Mengo…
En 2009 Léa prend la décision de donner le jour à son premier album « Quelques lettres ».
En 2010, elle se lance donc dans l’aventure de l’autoproduction en tant que réalisatrice artistique, auteure-compositrice-interprète et arrangeuse (excepté l’arrangement d’un titre par Franco Tils. C’est également elle qui réalise les accompagnements au piano et les chœurs.
Assistée de JF Hustin pour la co-direction artistique, les prises de son, le mixage et mastering, elle s’entoure de musiciens de talent : Didier Laloy, Fred Malempré, Luc Vanden Bosch, Arne Van Dongen, Osman Martins, Ignace Rizzuto, Hervé Noirot, Max Malkomes et Jean-François Hustin.
La magie prend forme. L’addition de toutes ces personnalités crée un album tendre, lumineux, poétique et profond qui est salué par la critique.
En 2011, Cod&s distribue l’album « Quelques lettres » en France et en Belgique, Léa est soutenue par plusieurs radios et télévisions locales belges ainsi qu’en Lorraine française et est sélectionnée parmi les candidats de l’émission « Talents Acoustic » de TV5 Monde.

« Oui ! Un moment de grâce…Découvrir lors d’une après-midi grise de week-end une nouvelle artiste, c’est un moment précieux. S’étonner de l’enchaînement poétique et inventif des mots, se surprendre à aimer les inflexions de la voix, tour à tour douce et plus affermie, s’envelopper l’âme dans les notes du piano (...) C’est ce que j’ai vécu avec “Quelques lettres” de Léa Cohen.
Plongez dans son univers délicat et proche, si poétique pour le texte comme pour la musique et vous vous sentirez mieux ! » Jacques Mercier
Pour la découvrir : http://www.leacohen.com/

P.A.F. : 5 €/adultes - 3 €/étudiants & Seniors - tickets Article27

Réservation souhaitée : 061/278698
info@centre-culturel-neufchateau.be

 

 

 

11:41 Écrit par administration | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.