13/12/2011

Ciné-Club du Moulin

Jeudi 19 janvier 2012 à 20h

affiche-janvier.jpg

 

Accueilli au ciné-club Moulin Klepper pour la première fois en avril 2011, Olivier Lecomte nous avait proposé une leçon de cinéma sur la mise en scène cinématographique au travers de l’analyse de 8 célèbres entrées de train en gare tirées des plus grands films de l’histoire du cinéma. 
Une soirée inoubliable pour tous les spectateurs présents.
Olivier Lecomte est critique à Télémoustique depuis 1992. Il a dirigé le supplément belge du magazine Studio, collaboré à l’émission Télécinéma de La Une et écrit pour diverses publications: L’événement, Cinergie, Dimanche Matin, Le journal du mardi, The Ticket, Gaël… Il a fondé le cours d’analyse de films La Toile filante et assure actuellement une série de formations sur le cinéma à la Médiathèque de l’ULB, à l’Université des Aînés (UCL), à l’Espace Delvaux, à l’Espace Senghor, à l’ASBL Cinéfilms. Il anime régulièrement des rencontres publiques avec des cinéastes et a obtenu en 2005 le Prix de la critique décerné par la Communauté française.

Ce jeudi 19 janvier, il nous fera partager son admiration pour le film « Annie Hall » et pour l’univers de Woody Allen.

A propos du film : Annie Hall marque la filmographie de Woody Allen qui, après six films, parvient à une construction d'histoire imposant un style particulier. En liant Alvy Singer à Annie Hall, il semble vouloir accéder à davantage de matière en approfondissant des sujets centraux de son oeuvre. Dès l'ouverture, Woody Allen casse les codes narratifs en engageant un monologue face caméra qui donne le ton du film. Au fil des images, il n'aura de cesse de modifier les structures habituelles pour exprimer au mieux son propos. Ainsi, les flashbacks évoquant l'enfance d'Alvy se feront avec l'immersion d'Alvy adulte dans son passé. Une interaction qui se vérifie aussi dans l'évocation des souvenirs de Annie et de ses divers petits amis. Le cinéaste étonne avec sens en actualisant ainsi le passé.  Présupposée par le monologue d'ouverture, la relation avec le public se fortifie avec des interpellations directes du spectateur.  C'est donc le hors champ qui surprend, le hors champ qui est l'action de la scène et qui sera l'une des marques de fabrique d'Allen.

Prix : 2,50 € / demandeurs d'emplois & étudiants : 2 € / Carte 5 films : 10 €

R.&O. Une collaboration de la Bibliothèque Communale et du Centre Culturel de Neufchâteau avec le soutien du Collège Provincial de la Province de Luxembourg 
061/27.88.67&/ou 061/27.86.98

14:10 Écrit par administration | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |